Question 389 — Est-ce que l’ego ne pourrait pas simplement être un mécanisme d’apprentissage “naturel”?

Q : Nous répondons aux 4 questions suivantes en même temps.

(i): Selon Un cours en miracles, Dieu est O.K. et nous ne sommes pas O.K. Très semblable au point de vue biblique: le péché d’Adam, etc. D’un côté, nous avons Dieu Qui a toujours raison, et de l’autre l’humanité illusionnée et dégénérée. Le vieux cliché religieux?

(ii): Nous ne sommes pas du tout nous. Nous sommes l’ego et l’ego est mauvais, irréel et il n’existe pas du tout, donc nous n’existons pas. L’ego est une illusion, nous sommes donc dans l’illusion. Mais qui est dans l’illusion? Est-ce l’esprit du Fils de Dieu? Pourquoi cet esprit préfère-t-il demeurer dans l’illusion? Il n’aime pas la vérité? Il ne supporte pas la vérité?

(iii): Il me semble que le Cours veut blâmer chaque chose humaine naturelle comme les relations amoureuses, le besoin de connaître des choses, de poser des questions, d’explorer. Ce sont toutes les choses de l’ego, de mauvaises choses et elles n’existent même pas. Quel est ce puissant ego-Monstre qui, bien qu’il n’existe pas, tient toute l’humanité sous son emprise et que même Dieu ne peut rien y faire?

(iv): Se peut-il que la séparation fasse partie du processus naturel de l’évolution du Fils de Dieu? Et conçue par Dieu à dessein? Et que l’ego soit juste une chose naturelle? Et pas opposé à Dieu? Il est écrit “le corps n’est qu’un mécanisme d’apprentissage”. L’ego n’est peut-être simplement qu’un autre mécanisme d’apprentissage?

 

R : Il peut sembler que le Cours et Jésus disent ces choses négatives sur nous tous que vous énoncez. Mais ce n’est pas le cas – c’est nous! Le Cours essaie simplement de nous aider à entrer en contact avec toutes les fausses croyances que nous avons sur nous-mêmes, mais celles-ci ne représentent certainement pas la façon dont Jésus nous voit. Selon le Cours, en réalité, nous sommes plus que OK, nous sommes parfaits (par exemple, T-1.I.32:4; T-1.II.3:3; T-2.I.1:3; T-2.II.5:7; T-2.III.5:6-7; T-6.IV.10; T-9.I.13:1-2; T-10.IV.1:4). Mais c’est nous qui continuons de nier que nous le sommes (par exemple, T-6.III.2:3; T-15.III.4:9; 5:6; T-21.II.13:1-2). Le Cours, contrairement à la Bible, est très clair sur le fait que le péché n’est pas réel (T-19.III). Encore une fois, c’est nous qui continuons d’insister, avec l’ego, sur le fait que le péché est réel (T-21.IV.1-3). Le Cours ne dit pas que nous sommes l’ego, mais plutôt que nous avons choisi de nous identifier à l’ego, qui n’est pas qui nous sommes (T-4.III.3,4; T-4.VI.1,3). Le Cours n’affirme pas non plus que l’ego est mauvais – l’ego dit que l’ego est mauvais, afin que nous le prenions au sérieux. Et bien que nous ne soyons pas l’ego, nous croyons que nous le sommes et nous pensons donc que nous sommes mauvais ou pécheurs (T-5.V.3:1-6; 4:1-3). Encore une fois, la vision que l’ego a de nous n’est certainement pas la vision que Jésus a de nous. Il essaie de nous aider à voir ce que nous croyons et ce qui va avec afin que nous puissions décider si nous voulons continuer à le croire. Mais il ne prend rien de tout cela au sérieux car il sait que rien de tout cela n’est réel (par exemple, T-2.VII.1:2-3).

Quant à savoir pourquoi l’esprit du Fils de Dieu a choisi de demeurer dans l’illusion, aussi fascinante que cette question semble être, vous supposez qu’il est vrai que nous demeurons ici, et cela semble être certainement notre expérience. Le point de vue du Cours et de Jésus est que ce n’est pas vrai, mais tant que nous croyons que ça l’est, il nous parlera dans le seul langage que nous nous permettons de comprendre maintenant (T-25.I.7:4), à propos des choses que nous pensons réelles, d’une manière qui nous amènera à comprendre qu’elles ne le sont pas. Ce n’est pas que Dieu ne puisse rien faire au sujet de l’illusion, mais plutôt qu’il n’y a rien à faire! Il semble seulement que nous ayons beaucoup à laisser être défait. Le Cours ne condamne pas ni ne blâme les inventions de l’ego – toutes ses questions, ses recherches et ses relations. C’est nous qui accusons. Le Cours tente simplement de nous aider à voir les conséquences de nos choix et de nos croyances. Mais il ne les attaque jamais, car cela signifierait qu’ils sont réels et qu’il faut s’en occuper. Ce n’est que l’ego qui se voit grand et puissant – ou qui essaie de nous en persuader. (T-22.V.4).

Or, le Cours n’insiste pas pour que nous acceptions son mythe symbolique particulier des origines du monde et de la cause de notre douleur et de notre malheur. Et vous semblez avoir des objections assez fortes contre sa logique et ses arguments particuliers. Le Cours dit ce qu’il dit avec force et sans compromis, et cela aide de comprendre ce qu’il dit afin de juger s’il vous parle personnellement ou non. Mais si cela n’a pas de sens pour vous, c’est O.K. aussi, et il y aura un autre chemin plus adapté à vos besoins particuliers qui utilise d’autres symboles. D’autres enseignements, y compris de nombreux chemins New Âge, parlent de la dualité et du monde comme des créations de Dieu et décrivent l’âme comme évoluant et se développant à travers ses expériences dans le monde de forme. Si vous êtes plus en résonance avec ces enseignements, il serait insensé de continuer à vous prendre la tête avec le Cours. Il ne revendique pas l’universalité de sa forme, seulement de son contenu. Selon ses propres mots,

“Il y a un cours pour chaque enseignant de Dieu. La forme du cours varie grandement. Ainsi que les différents aides à l’enseignement. Mais le contenu du cours ne change jamais. Son thème central est toujours: ‘Le Fils de Dieu est non coupable et dans son innocence est son salut.’”(M-1.3:1-5).

Sachez donc que la paix vous accompagnera partout où vous irez, et ayez confiance que vous trouverez ce qui vous servira bien sur votre chemin vers Dieu.

 

[ Audio ]