Kenneth Wapnick (1942-2013) détenait un doctorat en psychologie clinique. Ami proche de Helen Schucman (scribe du Cours) et William Thetford, il a étroitement travaillé avec eux à partir de 1972 pour préparer le manuscrit final. Il a pris la responsabilité d'accompagner les traducteurs du Cours.
Il a écrit plus d’une trentaine de livres (34), édité la revue “The Lighthouse” (le Phare), donné plus d’une centaine de conférences et séminaires sur le Cours, dont une bonne partie a été enregistrée sous format CD, DVD ou MP3. Accompagné de sa femme Gloria Wapnick, il a fondé en 1983 la Foundation for A Course In Miracles® (Fondation pour Un cours en miracles®).

 

Il a corrigé et publié près de 1400 Questions & Answers qui sont d'une grande aide pour comprendre et appliquer au quotidien Un cours en miracles. Toutes ces questions couvrent un champ très vaste de thématiques diverses. Ses livres, articles, ateliers et séminaires sont d’une aide inestimable pour une compréhension approfondie de la métaphysique d'Un cours en miracles.

Foundation for A Course in Miracles® [FACIM]

Kenneth Wapnick [1942 – 2013] a obtenu son doctorat en Psychologie clinique en 1968 à l’Université Adelphi. Il fut l'un des proches amis et associés de Helen Schucman et de William Thetford, les deux personnes dont l’union fut à l’origine de l’écriture d’Un cours en miracles. Kenneth s’est consacré à Un cours en miracles à partir de 1973, dans ses écrits et dans ses enseignements, tout en intégrant ses principes dans l’exercice de sa profession de psychothérapeute. Il a été membre du Comité de Direction de la Foundation for Inner Peace, l’éditeur d’Un cours en miracles.

En 1983, avec sa femme Gloria, il créa la Foundation for A Course in Miracles®, et, en 1984, ils ouvraient le Teaching and Healing Center à Crompond, dans l’État de New York, lequel devint vite beaucoup trop petit. En 1988 ils fondèrent l’Academy and Retreat Center dans le nord de l’État de New York. En 1995, ils créèrent l’Institute for Teaching Inner Peace through A Course in Miracles, un établissement d’enseignement reconnu par l’État de New York. En 2001, la fondation déménagea à Temecula, en Californie, et en 2018, après la mort de Kenneth Wapnick (décembre 2013), dans un centre plus petit à Henderson, au Nevada.

Voici comment Kenneth et Gloria concevaient leur travail :

Dès les premiers temps, quand nous avons commencé à étudier Un cours en miracles, à l’enseigner et à mettre ses principes en pratique dans nos domaines respectifs, soit la psychothérapie ainsi que l’enseignement et l’administration scolaire, il nous a semblé évident que ce système de pensée n’était pas le plus facile à assimiler. Non seulement ses enseignements sont-ils difficiles à comprendre intellectuellement, mais ce qui est peut-être plus important, ils sont difficiles à mettre en pratique dans notre vie personnelle. Ainsi, il nous est apparu dès le début que le Cours se prêtait à l’enseignement, parallèlement aux enseignements du Saint-Esprit qui opèrent dans le cadre de nos relations de tous les jours, tel qu’il est écrit dans les premières pages du manuel pour enseignants.

Un jour, il y a plusieurs années, tandis qu’Helen et moi (Kenneth) parlions de ces idées, elle m’a fait part de la vision qu’elle avait eue d’un centre d’enseignement qui ressemblait à un temple blanc surmonté d’une croix dorée. Bien sûr, cette image était symbolique, mais nous avons compris qu’elle représentait ce que devrait être ce centre d’enseignement:un endroit où la per­sonne de Jésus et son message dans Un cours en miracles seraient manifestes. Nous avons à quelques reprises vu l’image d’un phare projetant sa lumière sur la mer et appelant à lui ceux qui la cherchaient. Pour nous, cette lumière est l’enseignement de pardon du Cours que nous souhaitons faire connaître à ceux qui sont attirés par la forme d’enseignement et la vision d’Un cours en miracles que propose la Fondation.

Cette vision implique la croyance que Jésus a transmis Un cours en miracles à cette époque et sous cette forme précise pour plusieurs raisons, dont celles-ci:

1. la nécessité de guérir l’esprit de la croyance que l’attaque est le salut ; cela s’accomplit par le pardon, soit le défaire de notre croyance en la réalité de la séparation et de la culpabilité;
2. souligner l’importance d’accepter Jésus et / ou le Saint-Esprit comme notre Enseignant plein d’amour et de douceur, et de développer une relation personnelle avec cet Enseignant;
3. corriger les erreurs du christianisme, particulière­ment là où il insiste sur le rôle de la souffrance, du sacrifice, de la séparation et des sacrements comme parties intégrantes du plan de Dieu pour le salut.

Notre pensée a toujours été inspirée par Platon (et son mentor Socrate), à la fois l’homme et ses enseignements. L’Académie de Platon était un endroit où des gens sérieux et réfléchis venaient étudier sa philosophie dans une atmosphère propice à l’enseignement et à l’étude, avant de retourner à leurs professions afin d’appliquer ce qu’ils avaient appris du grand philosophe. Ainsi, l’école de Platon, où l’abstraction des idéaux philosophiques s’intégrait à l’expérience, nous semblait être le meilleur modèle pour le centre d’enseignement que nous allions diriger pendant tant d’années.

Nous considérons donc que le but principal de la Fondation est d’aider les étudiants d’Un cours en miracles à approfondir leur compréhension de son système de pensée, et dans l’abstrait et par l’expérience, de façon à devenir de meilleurs instruments de l’enseignement de Jésus dans leurs propres vies. Puisqu’il est vain d’enseigner le pardon sans en faire l’expérience, l’un des buts précis de la Fondation est de faciliter le processus par lequel les étudiants en viennent à comprendre que leurs propres péchés sont pardonnés et qu’ils sont véritablement aimés de Dieu. Alors le Saint-Esprit peut étendre Son Amour à d’autres à travers eux.

Pour répondre, entre autres, aux exigences de la “révolution électronique”, la Fondation a procédé à un changement supplémentaire après s’être installée à Temecula, en Californie. Avec ce déménagement dans un cadre non résidentiel son point de mire a changé, bien que pas exclusivement, de ce qui était un enseignement traditionnel devant un auditoire vers une forme d’enseignement faisant davantage appel aux procédés électroniques et numériques pour tirer le meilleur parti de cette forme de communication. Cela permettra de faire connaître notre enseignement aux intéressés, le contenu restant le même, mais sous une forme adaptée au XXIe siècle.

Après le décès de Kenneth Wapnick en décembre 2013, la FACIM a décidé de déménager une fois de plus, en 2018, dans des lieux plus petits à Henderson (Nevada).

La contribution de Kenneth Wapnick

La contribution inestimable qu’a apportée Kenneth Wapnick, enseignant sans égal du message d’Un cours en miracles, consiste en ses innombrables livres, articles et publications, ainsi que d’enregistrements de séminaires et de petites vidéos (YouTube) sur de nombreux sujets concernant le Cours. Comme il le disait lui-même (voir plus haut), le “but principal de la Fondation est d’aider les étudiants d’Un cours en miracles à approfondir leur compréhension de son système de pensée, et dans l’abstrait et par l’expérience…”. Les étudiants du Cours – présents et futurs – ne sauront jamais assez le remercier pour ses enseignements de vive voix et par écrit.

De plus, il a aidé toute l'équipe de traduction et tous les traducteurs qui ont bien voulu lui poser des questions pour comprendre l’original et résoudre au mieux les innombrables problèmes de traduction. (L’équipe allemande, une des premières, avait posé plus de 1000 questions par écrit et travaillé sept semaines en tout avec Kenneth Wapnick en personne, à l’époque à la Foundation for A Course in Miracles® à Roscoe, au nord-ouest de New York.)

[ Facim ][ Contact ][ Plan du site ][ Don ]

Copyright [2021-2024] pour la Fondation pour Un cours en miracles®, tous droits réservés.