Question 10 — Quelques questions sur l’apparition de l’ego

Q : Nous avons reçu un certain nombre de questions, dont voici quelques exemples, sur le thème de l’origine de l’ego:

1. Si le Ciel et l’Amour de Dieu étaient entièrement satisfaisants, pourquoi le Fils aurait-il choisi de rêver d’être parti?

2. Si Dieu est parfait et unifié et qu’il a un Fils parfait et unifié, comment était-il possible qu’une pensée imparfaite de séparation et de division surgisse dans un tel esprit?

3. Une fois l’Expiation acceptée, comment savoir si l’ego ne sera pas choisi à nouveau?

4. Comment peut-on parvenir à “une expérience” dont il est dit dans le Cours qu’elle résoudra le paradoxe de l’ego?

 

R : Les points 1. à 3. ci-dessus, présentés sous forme de questions, sont en fait des énoncés prononcés par un esprit ego qui déclare ce qui suit: Je sais que l’ego est réel, et maintenant je voudrais que vous m’expliquiez comment il s’est produit et pourquoi vous savez que cela ne se reproduira plus.

La question “Comment l’ego s’est-il produit?” dans toutes ses variations est sans aucun doute la question la plus fréquemment posée par les étudiants d’Un cours en miracles. Cela est tout à fait naturel pour un ego qui veut savoir d’où il vient, tout comme un enfant poserait des questions à ses parents à propos de son origine. Le problème est que l’ego lui-même n’est pas naturel. Le Cours nous enseigne qu’en réalité l’ego ne s’est jamais produit. Par conséquent, comment pourrait-on jamais trouver une réponse intellectuellement satisfaisante quant à l’origine de l’ego dans les pages du Cours? Ceux qui demandent comment l’impossible avait bien pu se produire doivent s’identifier à des êtres séparés et individuels, tandis que celui qui répondrait à cette question doit également accepter le fait que la séparation s’est en effet produite.

En outre, si cela s’est produit une fois, cela pourrait se reproduire indéfiniment, et à certains égards c’est exactement ce qui se passe. Chaque jour nous offre le choix de croire en la réalité que nous sommes un ego ou un Fils de Dieu. Par conséquent, se demander si la séparation pourrait se reproduire, c’est faire la même erreur que de croire qu’elle s’est produite une première fois. Comme il est expliqué dans le Cours:

“Qui te demande de définir l’ego et d’expliquer comment il a surgi, ne peut être que celui qui le pense réel et cherche par sa définition à garantir que sa nature illusoire est dissimulée derrière les mots qui semblent le rendre tel.

Il n’y a pas de définition d’un mensonge qui serve à le rendre vrai” (C-2.2:5–3:1).

“L’ego exigera beaucoup de réponses que ce Cours ne donne pas. Il ne reconnaît pas comme question la simple forme d’une question à laquelle une réponse est impossible. L’ego peut bien demander: ‘Comment l’impossible s’est-il produit ?’, ‘À quoi l’impossible est-il arrivé?’ et le demander sous de nombreuses formes. Or il n’y a pas de réponse; seulement une expérience. Ne cherche que cela et ne laisse pas la théologie te retarder” (C-in.4).

L’Amour de Dieu est l’expérience dont il est question dans la citation du Cours ci-dessus. Cette expérience est atteinte par le processus du pardon qui enlève les blocages qui empêchent de prendre conscience de la présence de l’Amour (T-in.1:7). En fait, le but d’Un cours en miracles est de nous aider à atteindre cette expérience.

 

[ Audio ]