Ce site reflète la décision de mettre à disposition l’ensemble des écrits et des vidéos officiels francophones de Kenneth Wapnick.

 

Question 213 — Défaire la haine d’autrui

Q : J’ai des difficultés avec quelqu’un. Je sais que la haine que je ressens contre elle est une projection de la culpabilité et de la haine de soi dans mon esprit, et je sais que nous faisons tous les deux partie d’un tout plus vaste. Je sais que cette situation me permet de voir la haine dans mon esprit. J’ai demandé à Jésus de m’aider à la voir autrement, mais rien ne se passe. Alors j’ai demandé de l’aide pour ma résistance afin de la voir autrement, et parfois il y a un changement, mais la haine revient plus tard. Je la ressens comme si c'était une pierre solide dans mon cœur. Je sens que je résiste à lâcher prise. Je sais que ce processus prend du temps et continue d’y travailler, mais en attendant j’ai du mal à maîtriser ma haine et mon hostilité à son égard au niveau de la forme. Au secours!

 

R : Vous avez une bonne compréhension intellectuelle d’au moins une partie du processus, mais il y a encore une ou deux autres étapes dont il faut tenir compte. Vous demandez continuellement de l’aide pour changer votre perception de cette personne, mais ce n’est pas le vrai problème. Le changement pour lequel il vous faut de l’aide concerne votre perception de vous-même. Car la haine que vous déplacez continuellement vers l’extérieur sur cette personne est en fait dirigée contre vous-même. Mais aussi longtemps que vous ne vous permettez pas de reconnaître et d’accepter cela, vous allez poursuivre vos tentatives pour diriger la haine vers l’extérieur et n’allez pas désirer voir cette autre personne d’une autre façon.

Dès que vous avez reconnu où se trouve le vrai problème – la culpabilité dans votre propre esprit – l’autre aura servi le but du Saint-Esprit qui est de vous guider vers l'intérieur, et vous n’aurez plus à vous en préoccuper. Vous vous haïssez vous-même à cause de ce que vous vous accusez d’avoir fait. Vous croyez que vous avez attaqué et détruit l’amour par pur intérêt personnel, ce qui fait que vous vous sentez abandonné, privé d’amour et sans espoir. C’est pour vous occuper de cette haine de vous-même que vous avez vraiment besoin d’aide.

Si vous vous tournez vers la présence de l’amour en vous – pour utiliser les symboles d’Un cours en miracles, Jésus ou le Saint-Esprit – cela commencera par défaire votre auto-accusation. Car comment pouviez-vous avoir détruit l’amour s’il est encore en vous? C’est donc en vous joignant à cet amour que vous allez petit à petit vous demander si votre haine de vous-même, pour avoir détruit l’amour, est bien justifiée. C’est pour ce changement de perception que vous avez besoin d’aide, car vous ne pouvez pas faire cela tout seul. Et lorsque la haine de vous-même dans votre propre esprit commence à se dissoudre, vous n’aurez plus besoin de la projeter. Alors vous verrez que les autres en dehors de vous sont simplement pris dans leurs propres tentatives de projeter leur propre haine d’eux-mêmes hors d’eux. Et au lieu de réagir à partir de votre propre culpabilité, vous ne pourrez que réagir avec compassion et bonté si vous l’avez relâchée. Mais si vous ne regardez pas au-dedans, vous ne vous occupez pas de la source de votre résistance et donc à relâcher votre jugement et votre condamnation. Voici la clé: tout ce que vous voyez d’abord en vous-même est ce que vous voyez par la suite en dehors de vous; vous n’avez donc qu’à vous concentrer sur ce qui se trouve en vous pour qu’un changement se fasse.

 

[ Audio ]