Question 192 — Clarification de la phrase “je ne me trompe pas en choisissant les canaux de Dieu”

Q : La partie de la phrase

“[...] je ne me trompe pas en choisissant les canaux de Dieu” (T-4.VI.6:3)

m’a toujours profondément touché (m’a fait pleurer, m’a donné de la confiance et ainsi de suite), mais parfois je me demande si elle n’a peut-être pas été dictée seulement pour Helen?

 

R : On devrait toujours se rappeler qu’Un cours en miracles a été transmis pour Helen et Bill comme réponse à s’être joints pour trouver une meilleure façon d’entretenir des rapports. C’est pourquoi bon nombre des remarques – surtout dans les premiers chapitres – étaient destinées à eux, mais il est clair qu’on peut les prendre comme si elles nous concernaient tous, nous qui luttons avec les mêmes problèmes. L’énoncé auquel vous faites référence ne sous-entend donc aucunement qu’ils étaient particuliers, comme nos ego voudraient le comprendre immédiatement, vu que l’ego ne connaît que la séparation. Helen ne trouvait pas qu’elle était particulièrement bénie de quelque manière que ce soit, et a rapidement corrigé tous ceux qui l’ont considérée comme quelqu’un de particulier.

Si on compare cet énoncé avec deux autres énoncés clés, la signification devient encore plus claire:

“Tous mes frères sont particuliers” (T-1.V.3:6)

et

“Tous sont appelés” (T-3.IV.7:12).

Tout en utilisant le langage de la Bible, Jésus corrige manifestement la compréhension traditionnelle qui distingue certaines personnes particulières:

“Il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus” (T-3.IV.7:12)

qui fait ressortir certains groupes de personnes: “les élus”. Au fond il nous dit que nous n’avons pas tort de penser que nous lui sommes chers.

Au début de la leçon 93, Jésus décrit le concept du soi horriblement négatif que nous nourrissons dans les profondeurs de notre esprit, et parfois pas très loin sous la surface. Puis, il nous dit que nous sommes tellement convaincus que c’est la vérité à notre sujet, qu’il a des difficultés de nous aider à voir que tout cela n’est fondé sur rien (L-I.93.1,2). Cela explique pourquoi nous avons tendance à penser que Jésus ne faisait référence qu’à Helen et à Bill et pas à nous; cette tendance à penser de la sorte, il la qualifie d'arrogante. Quand nous pensons de cette façon-là, nous devrions nous arrêter et nous demander d’où viennent ces pensées; si nous croyons ne pas être dignes, nous disons en fait à Jésus qu’il se trompe à notre sujet.

Et puis nous devrions aussi nous rappeler que bien que nous puissions avoir l’impression au début d’être choisis, cela n’est pas la réalité. À mesure que nous montons plus haut sur l’échelle, nous ferons l’expérience que nous nous permettons de ressentir de plus en plus l’amour, et que nous lui résistons de moins en moins.

 

[ Audio ] 

 

[ Facim ][ Contact ][ Plan du site ][ Don ]

Copyright [2021-2024] pour la Fondation pour Un cours en miracles®, tous droits réservés.