Question 139 —  Comment reconnaître mes croyances en ce qui concerne l’argent?

Q : J’ai écouté l’enregistrement de votre atelier Form vs. content: Sex and Money. (CD/MP3 et livre en anglais seulement auprès de la FACIM, The Message of A Course in Miracles vol. 2: Few Choose to Listen: (CD/MP3 et livre en anglais seulement auprès de la Facim). Vous dites que nous projetons à l’extérieur nos croyances sur l’argent. Comment trouver quelles sont ces croyances exactement afin de pouvoir les changer?

 

R : Avant d’examiner comment vous pouvez reconnaître vos croyances sur l’argent, il peut être utile, dans un premier temps, de clarifier l’approche d’Un cours en miracles  de toutes nos pensées et croyances égoïques. Nous devrions en prendre conscience afin de pouvoir prendre la responsabilité de les avoir choisies, mais non pour que nous puissions les changer. Alors nous serions responsables du processus de l’Expiation, une recette infaillible pour échouer. Le but du Cours est que nous rendions conscientes nos pensées inconscientes, que nous acceptions la responsabilité de les avoir choisies, que nous reconnaissions le but qu’elles servent dans le plan de l’ego et puis les relâchions avec la culpabilité qu’elles entraînent nécessairement et les portions à la lumière guérissante du Saint-Esprit ou de Jésus. Mais il ne s’agit pas d’essayer de les changer! Car cela les rendrait réelles et entraînerait la substitution d’une croyance de l’ego pour une autre.

L’argent est simplement une forme extérieure, un symbole sur lequel nous projetons nos croyances à propos de nous-mêmes. Alors quels sont vos attitudes et vos sentiments concernant l’argent? À propos, il n’y a pas de réponse juste ou fausse, bonne ou mauvaise aux questions qui suivent. Toutes les réponses refléteront des croyances fondamentales provenant de l’ego quant à vous et les autres, qu’elles soient de l’ordre de l’amour particulier ou de la haine particulière. En fin de compte, nous nous rendrons compte qu’elles sont ni justes ni fausses, ni bonnes ni mauvaises, mais simplement pas vraies. Mais nous devons d’abord les examiner puisque nous y croyons, et les regarder avec Jésus ou le Saint-Esprit à nos côtés afin de pouvoir regarder ouvertement et honnêtement.

Avez-vous l’impression que vous n’avez jamais assez? Avez-vous peur de perdre l’argent que vous avez? Est-ce que vous vous sentez mieux ou plus sûr de vous-même quand vous avez de l’argent? L’épargnez-vous comme un symbole de sécurité et d’assurance contre des dangers et des obstacles imprévisibles? Ou bien avez-vous tendance à le dépenser dès que vous le recevez et êtes toujours endetté? Considérez-vous le fait d’avoir de l’argent comme un symbole de statut et de succès, comme jalon de votre valeur? Si vous n’avez pas beaucoup d’argent, essayez-vous de prétendre que vous en avez davantage? Ou étalez-vous votre pauvreté comme un emblème de votre particularité? Si vous avez beaucoup d’argent, aimez-vous en faire étalage? Ou essayez-vous d’adopter une attitude discrète? Quels sont vos sentiments quant à partager votre argent avec d’autres ou de faire des dons? Êtes-vous jaloux de ceux qui ont plus d’argent que vous ou leur en voulez-vous? Comment croyez-vous que vos parents vous ont traité, sur le plan de l'argent? Si vous êtes dans une relation avec quelqu’un qui entraîne la gestion commune de l’argent et des ressources, y a-t-il des conflits quant à son utilisation? Quel est le genre des désaccords que vous avez et quels jugements portez-vous sur la manière dont l’autre gère l’argent?

À mesure que vous réfléchissez à vos réponses aux questions ci-dessus et à d’autres questions connexes au sujet de l’argent qui peuvent vous venir à l’esprit, vous devriez dénicher les pensées, émotions et croyances sous-jacentes qu’elles représentent. Ce sont peut-être des pensées et des sentiments d’insuffisance, de manque, de privation, de limitation, d’insécurité, de peur, de victimisation, d’irresponsabilité, de honte et de culpabilité, de fierté, de triomphe, de supériorité, de générosité, de pouvoir, de contrôle et ainsi de suite. La pensée importante à reconnaître et à entretenir est que ce sont des sentiments fondamentaux quant à vous-même qui n’ont rien à voir avec l’argent, avec les autres ou avec quoi que ce soit du monde. Ce sont des répercussions provenant du fait de sérieusement entretenir la pensée de séparation dans votre esprit et de vouloir qu’elle soit vraie. Car la pensée de séparation n’est rien de moins que le désir d’être séparé de l’amour, y compris le désir d’attaquer et de détruire l’amour afin d’établir un soi individuel. Et dans ce processus nous croyons avoir détruit notre propre valeur. Par conséquent, tous les sentiments de manque de valeur qui l’accompagnent et qui deviennent trop douloureux à maintenir dans notre esprit et à admettre sont projetés au-dehors sur un monde que nous avons fait avec de nombreuses cibles adéquates et des entrepôts pour ces sentiments, dont l’argent. Alors ces symboles extérieurs semblent être le problème au lieu de la pensée de séparation dans notre esprit par laquelle nous avons dévalorisé notre vrai Soi. À ce stade, le système de pensée de l’ego est bien protégé du principe d’Expiation du Saint-Esprit selon lequel la séparation est impossible sauf dans les rêves illusoires, et que rien n’est jamais vraiment arrivé pour nous priver de l’amour que nous sommes. Mais une fois que nous avons compris le but qu’a l’ego pour le monde, y compris l’argent, nous pouvons regarder tout cela différemment et savoir que c’est une fenêtre pour accéder à notre propre esprit inconscient. Et alors nous pouvons faire un autre choix et nous souvenir de notre véritable Valeur en tant que saint Fils de Dieu.

 

[ Audio ] 

 

[ Facim ][ Contact ][ Plan du site ][ Don ]

Copyright [2021-2024] pour la Fondation pour Un cours en miracles®, tous droits réservés.