Question 151 — Est-ce que l’Esprit divin crée le monde de formes?

Q : Je reviens à la réponse relative à la question 70 à propos de la beauté et de la forme. S’il y a seulement l’Esprit Divin de Dieu auquel participe toute création, comment le répondeur explique-t-il la limitation de l’Esprit Divin quand l’être humain l’utilise lors de la co-création de son monde de forme? Je crois que chacun d’entre nous utilise cet Esprit Divin, bien que son pouvoir ou son efficacité ne soient pas si grands comme s’ils n’étaient pas contaminés par notre usage insane provenant de l’ego. Un cours en miracles est une œuvre qu’on ne peut pas comprendre littéralement par des citations particulières, étant donné qu’il est un discours du Seigneur qui essaye d’élever le niveau de l’esprit (maintenant duel) vers un aspect divin singulier plus haut avec l’aide du Saint-Esprit, de sorte que le plein potentiel de l’esprit puisse être réalisé pendant qu’il existe encore sur ce plan. Dieu, sachant que c’était irréel et ne menaçait pas Son Royaume, a accordé les leçons de malcréation à Ses Fils afin que la sagesse et la connaissance puissent produire des activités plus prudentes lors de leur développement et retour chez eux.

 

R : Du Cours entier il ressort que tout ce qui a une forme ne peut pas être de Dieu et doit donc être illusoire. Dieu crée uniquement pareil à Lui-même; c’est quelque chose que nous ne pouvons pas comprendre dans notre état séparé. Toutes les références dans le Cours à la co-creation se rapportent au Ciel. Cela tient aussi pour le terme créations.

“Il n’y a pas de vie en dehors du Ciel. Où Dieu a créé la vie, là doit être la vie. En tout état à part du Ciel, la vie est illusion. Au mieux, cela ressemble à la vie; au pire, à la mort. Or les deux sont des jugements sur ce qui n’est pas la vie, égaux par leur inexactitude et leur manque de signification. Une vie qui n’est pas au Ciel est impossible, et ce qui n’est pas au Ciel n’est nulle part. En dehors du Ciel, seul tient le conflit des illusions: insensé, impossible et au-delà de toute raison, et pourtant perçu comme une barrière éternelle devant le Ciel. Les illusions ne sont que des formes. Le contenu n’en est jamais vrai” (T-23.II.19).

Dans son Cours Jésus poursuit le but de nous aider à entrer en contact avec la partie de notre esprit qui choisit délibérément de rejeter et de nier notre véritable Identité, de La remplacer par une fausse identité et ensuite de projeter la responsabilité pour cela sur ceux dans notre vie que nous percevons comme nos agresseurs. Cela n’a rien à voir avec l’Esprit Divin Qui ne connaît rien de ce voyage dans la folie.

Vous n’avez pas besoin d’être d’accord avec ce que le Cours enseigne au sujet de l’Esprit Divin, ce qui est une expression qui n’apparaît en fait jamais dans le Cours. Son but est de nous ramener chez nous en Dieu, et si vous vous accordez mieux avec la façon dont un autre système présente ce voyage, alors c’est le chemin que vous devriez suivre. Nous sommes tous des enfants d’un seul Père.

 

[ Audio ]