Question 68 – Le sort de l’esprit après la mort du corps

Q : Qu’arrive-t-il à l’esprit après la disparition du corps? Est-ce que l’esprit s’en va chez lui et re-joint ce qu’il n’a jamais quitté? Qu’est-ce qui arrive à l’ego? Où puis-je trouver une réponse à cela dans le texte?

R : La réponse à vos questions se trouve dans la compréhension des enseignements du Cours sur la vie et la mort en contraste avec la version de l’ego. Il est très important de se rappeler que dans le Cours la mort est décrite comme le choix dans l’esprit de croire la définition de l’ego de qui nous sommes: des pécheurs apeurés et coupables, des individus séparés emprisonnés dans des corps. Cette croyance est la façon de l’ego de donner un coup mortel à la conscience de qui nous sommes réellement en tant que Fils de Dieu innocent, et c’est ce que le Cours appelle la “mort”. Lorsque le Cours parle de “vie” il renvoit toujours à notre vie au Ciel avec Dieu.

“Il n’y a pas de vie en dehors du Ciel” (T-23.II.19:1).

Avec cela à l’esprit on trouve plusieurs passages dans le Cours qui traitent de la mort, de l’esprit, du corps et de l’ego qui aident à comprendre les points que vous soulevez. Le Cours nous dit que l’esprit n’est pas dans le corps:

“Il [l’esprit] ne peut pas faire un corps, ni demeurer au-dedans d’un corps” (L-I.167.6:3).
“Un esprit et un corps ne peuvent pas tous les deux exister. Ne tente pas de réconcilier les deux, car l’un nie que l’autre puisse être réel. Si tu es physique, ton esprit a disparu de ta conception de soi, car il n’y a pas de place où il puisse réellement faire partie de toi. Si tu es pur-esprit, alors le corps doit être in-signifiant pour ta réalité” (L-I.96.3:4-7).

Par conséquent, il ne peut y avoir le moindre changement de l'état de l’esprit dû à la disparition du corps, rien ne lui arrive et il ne va nulle part. Nous avons du mal à comprendre cela parce que la plupart d’entre nous s’identifient à leurs corps, toutefois il est essentiel de comprendre ce qu’enseigne le Cours. Vous avez raison de dire qu’en vérité l’esprit n’a jamais quitté son chez-soi au Ciel, où il demeure dans l’Unité. Notre expérience illusoire dans ce rêve est le résultat d’une pensée dans l’esprit endormi du Fils qui croit que la séparation s’est en effet produite. L’esprit ne rentre pas chez lui lorsque le corps meurt. L’esprit rentre chez lui lorsqu’il fait le choix définitif d’accepter l’Expiation et de ne plus s’identifier au système de pensée de l’ego. C’est ainsi qu’il s’éveille au fait qu’il n’a jamais quitté le Ciel et ne s’est jamais séparé de sa Source.

L’ego non plus n’est pas dans le corps. Il est la pensée de séparation dans l’esprit qui ne change pas avec la mort du corps:

“L’ego est la partie de l’esprit qui croit en la division” (T-5.V.3:1).

L’ego n’est pas dans le corps, mais il s’identifie au corps. Nous aussi nous nous identifions au corps lorsque nous choisissons le système de pensée de l’ego, ce qui explique pourquoi nous acceptons l’expérience de la mort du corps et croyons qu’elle signifie quelque chose. Avec l’ego nous la voyons comme

“[...] le rêve central dont découlent toutes les illusions […] C’est la croyance du monde, fixe et inchangeable, que toutes choses en lui ne naissent que pour mourir. Cela est considéré comme ‘la voie de la nature’, qui ne doit pas être remise en question mais acceptée comme loi ‘naturelle’ de la vie” (M-27.1:1,4-5).

Bien que l’ego ne meure pas avec la disparition du corps, puisqu’il est une pensée dans l’esprit, il est obsédé par la mort: il la craint, la recherche et l’utilise pour prouver sa réalité et la réalité du corps. Cela peut aider de relire “Le troisième obstacle: L’attraction de la mort” (T-19.IV-C). Lorsque nous apprenons à connaître une nouvelle identité en remettant en question nos croyances à propos de qui nous croyons être, ce qui nous donne la liberté d’accepter le message du Saint-Esprit quant à qui nous sommes réellement, cette expérience nous permettra de voir la mort du corps différemment et d’ouvrir notre esprit à la nouvelle perception et expérience de la vie dont il est question dans le Cours:

“Quand ton corps et ton ego et tes rêves auront disparu, tu connaîtras que tu dureras à jamais. Peut-être penses-tu que cela s’accomplit par la mort, mais rien ne s’accomplit par la mort, parce que la mort n’est rien. Tout s’accomplit par la vie, et la vie est de l’esprit et dans l’esprit. Le corps ne vit ni ne meurt, parce qu’il ne peut te contenir, toi qui es la vie” (T-6.V-A.1:1-4).

 

[ Audio ]