Question 209 — Sentir la “présence” de quelqu’un.

Q : J’étudie Un cours en miracles depuis un an. Dernièrement j’ai fait une expérience troublante pendant ma pratique matinale en méditant sur ma leçon du livre d’exercices. Parfois je sens que Jésus est présent pendant la méditation, mais aussi dans des situations au cours de la journée. Mais maintenant, je sens que c’est le Dalaï-Lama qui est présent. J’avais lu la veille un de ses livres, et de penser à lui n’aurait pas dû me surprendre. Or cela m’a effrayée et je n’ai pas eu le courage d’examiner cela plus en profondeur. Après cela, j’ai décidé d’y aller doucement avec ma pratique et de ne pas faire les leçons, mais de juste méditer matin et soir. Mais il y a quelques jours, quelque chose m’a rappelé Marianne Williamson quand j’ai regardé un film, et j’ai ressenti sa présence. Je n’ai pas eu envie d’examiner cela non plus. Je pense que les deux épisodes ne sont pas vrais en ce sens que je ne crois pas que le Dalaï-Lama ou Marianne Williamson était vraiment là.

  1. 1. Est-ce que vous connaissez ce genre d’expérience? Qu’est-ce qu’elles peuvent signifier? Comment traiter cela?
  2. 2. Si je ressens le besoin de rejeter ces “présences” comme des fantaisies, pourquoi ne devrais-je pas aussi facilement rejeter la présence de Jésus? Je veux dire, je ne le fais pas vraiment. Mais je pense quand même que rejeter l’une de ces expériences va avoir des répercussions sur les autres, et je ne sais pas quoi faire.

 

R : Le problème n’est pas ce que vous ressentez, mais votre interprétation qu’en quelque sorte vos expériences ne sont pas naturelles et indésirables; voilà ce qui vous pose problème. Votre ego rusé ne fait que ce que ferait chaque ego qui ne recherche que son avantage : miner toute expérience qui pourrait refléter une autre réalité, et bien sûr, vous distraire de votre pratique du Cours et de ses leçons du livre d’exercice.

Si nous sommes tous des pensées ou des idées, comme l’enseigne le Cours (T-15.VI.4:5), et si tous les esprits sont joints (p.ex. T-18.VI.3:1, T-28.III.3:1, L-I.19.2:1), alors tous sont tout le temps en notre présence. Ce qui est artificiel et pas naturel, c’est la croyance d’être des corps séparés par le temps et l’espace. Mais remettre en question cette hypothèse veut dire commencer à remettre en question les fondements du système de pensée de l’ego qui gardent ce monde en place et ont pour résultat que nous restons sans esprit.

Donc, si vous avez accepté d’être guidée par le Saint-Esprit, vous saurez, lorsque vous ressentez la présence de Jésus, du Dalaï-Lama, de Marianne Williamson ou de quelqu’un d’autre, qu’en tant que symboles de l’amour ils sont tous les mêmes, car nous tous ne faisons qu’un. Pour citer une de ces leçons du livre d’exercice que vous avez évité d’étudier dernièrement :

“Un frère est tous les frères. Chaque esprit contient tous les esprits, car chaque esprit est un. Telle est la vérité” (L-I.161.4:1-3).

 

[ Audio ] 

 

[ Facim ][ Contact ][ Plan du site ][ Don ]

Copyright [2021-2024] pour la Fondation pour Un cours en miracles®, tous droits réservés.