Kenneth Wapnick a soutenu au fil des ans qu’Un cours en miracles n'est pas une spiritualité New Age, et qu'il trouve plutôt ses racines intellectuelles dans des traditions intellectuelles beaucoup plus anciennes, notamment les enseignements de Platon, le néoplatonisme et les enseignements plus avancés du gnosticisme. Voici des extraits d'une lettre que Kenneth avait envoyée à la Library of Congress dans les années 1990, demandant qu'elle ne classe plus le Cours et les livres de Kenneth dans la catégorie New Age. Les efforts de Kenneth ont été couronnés de succès.

 

Un cours en miracles est, à bien des égards, en profond désaccord avec la pensée New Age, de nombreux principes discutés dans le livre étant en conflit avec de nombreux principes New Age. Voici cinq exemples de ce type de conflit:

1) La théorie d’Un cours en miracles est fondée sur une métaphysique non duelle; elle enseigne que l’univers physique (y compris le corps) n’a pas été créé par Dieu, et qu’en fait, il est apparu comme une attaque contre Dieu. Aucun système New Age ne soutiendrait cela; ils enseignent tous le contraire.

2) Un cours en miracles ne soutient pas la pensée associée à “l’esprit d’abondance”, un principe prépondérant dans les systèmes de pensée du New Age.

3) Dans presque tous les systèmes du New Age, l’accent est mis sur les expériences positives, et l’on fait peu de cas des sentiments inconscients de culpabilité que partagent la plupart des gens. Un cours en miracles enseigne qu’il n’y a qu’un seul problème dans le monde, et c’est la culpabilité. Par conséquent, il se concentre principalement sur nos sentiments de culpabilité, en nous apprenant à les découvrir et à les laisser défaire.

4) Un autre thème commun à de nombreux systèmes New est la croyance que nous sommes Dieu. Un cours en miracles insiste sur le fait que nous ne sommes pas Dieu; il enseigne que Dieu est notre Source – nous avons été créés par Lui.

5) D’une manière plus générale, Un cours en miracles se distingue des systèmes de pensée du New Age en ce qu’il intègre les principes psychanalytiques freudiens (par exemple, le déni et la projection) dans un contexte philosophique et spirituel de la tradition néoplatonicienne et des thèmes communs au christianisme des premiers siècles et aux systèmes gnostiques des deuxième et troisième siècles. Notre livre Love Does Not Condemn: The World, the Flesh, and the Devil According to Platonism, Christianity, Gnosticism, and A Course in Miracles (ici) propose une analyse approfondie de ces thèmes. Surtout le chapitre 19 aide beaucoup à comprendre ces conflits.

[ Facim ][ Contact ][ Plan du site ][ Don ]

Copyright [2021-2024] pour la Fondation pour Un cours en miracles®, tous droits réservés.